Encyclopédies Thomassian

Nous écrire Mise à jour du 8 mai
   

 

 

TOM'X

N°1 (5.10.1946) – N°39 (1.5.1948)

Titre exact
1 à 19 : TOM’X
20 à 30 : TOM-X
31 et 32 : TOM’X et 3 COULEURS réunis
33 à 39 : 3 COULEURS présente TOM-X

Mensuel (1 à 18)/Bimensuel (19 à 39) [le n°27 est marqué Mensuel]
12 pages (1 à 22 )/16 pages (23 à 25)/12 pages (26 à 39)
Format 32 x 24 à l’italienne
Les numéros 7, 9, 11, 13, 15, 18 sont des spéciaux de 8 pages en format hauteur 29 x 42
Remplacé par YOUPI
E.D.S. (Éditions du Siècle) :
1 à 5 : 4, Place Gailleton (Lyon)
6 à 39 : 8, rue de Brest (Lyon) [sauf n°32 : 8, rue Centrale (Lyon)]

Note sur la numérotation :
Le premier TOM’X n’a pas de numéro en couverture mais indique « Série Atomic Album n°1 » en dernière page.
Le numéro 4 ne porte aucune mention de numéro
Le numéro 8 est marqué 6 par erreur

 

 

ENCARTS

Le numéro 3 contient une feuille volante avec une nouvelle illustrée par Robba.
Le numéro 17 contient une feuille volante avec le début d’un roman d’Yves Dermèze. 
Le numéro 18 contient le feuillet-annonce de TARGA, publication parue deux mois plus tard.
Les numéros 19 à 22 contiennent une feuille volante avec le début de la bande dessinée « La caravane héroïque » par Félix Molinari et la suite du roman de Dermèze.

 



COUVERTURES

Robba (Robert Bagage) : 1 à 17, 19 à 28, 30 à 33, 38, 39
Emmanuel Cocard : 18
Bob V. Vinell ( Robert Meyer) : 29, 34 à 37


SOMMAIRE

Avec ce titre, les éditions du Siècle inaugurent leur entrée sur le marché de la presse enfantine. Robert Bagage reprend la formule de la série Z.302 qu’il avait dessinée pour la collection « Les Aventures Fantastiques » des éditions Sprint l’année précédente : même format, même type de couvertures formées de plusieurs scènes entrelacées aux couleurs savamment dégradées. Certaines sont véritablement hallucinantes et ont dû fortement impacter les lecteurs de l’époque. La technique utilisée (aérographe ?) apporte une dimension onirique rarement atteinte dans ce type de fascicules et la galerie de ces couvertures forme un ensemble sans équivalent dans les bandes dessinées de l’époque. Le thème est lui aussi identique à Z.302 : la lutte contre l’espionnage japonais au lendemain du conflit de la Seconde Guerre mondiale, du moins sur les deux premiers épisodes.

Les dessins intérieurs sont souvent maladroits au niveau des personnages mais l’attention du lecteur est captée par les décors, l’architecture et surtout les différents engins (voitures, avions, fusées…) représentés de manière quasi-photographique. L’ensemble, imprimé en étonnantes tonalités bleues, est totalement baroque.
Les 39 numéros de TOM’X sont beaucoup moins cultes que les 39 numéros de FANTAX et pourtant…

Pour créer son héros, Robert Bagage s’approprie un acteur américain célèbre en son temps : Tom Mix. Sans doute pour éviter tout problème de droit, il en modifie le nom tout en gardant sa consonnance.
La première vignette montre Tom Hall, dit Tom’X, à cheval, regagnant son ranch. Puis il joue de la guitare tandis que les États-Unis poursuivent leurs essais sur la bombe atomique. Mais, averti des projets d’espionnage fomentés par les Japonais, le Président fait appel à Tom’X : « Il n’y a qu’un homme qui puisse anéantir les efforts de ces dangereux Japs… Un simple soldat venu très tard dans le contre-espionnage où il a fait merveille… ».

Une fois sa mission terminée, il est à nouveau sollicité pour résoudre des énigmes ou des affaires mystérieuses : on le voit découvrir le secret d’une bague radioactive qui porte la mort (n°4), affronter tour à tour un hypnotiseur (n°5), les hommes-fauves d’un monde perdu (n°6 et 8), une secte du Ku-Klux-Klan (n°10)… Ses aventures le conduisent aux Indes (n°14, 27 et 28), en Égypte (n°17), au Pérou (n°22 et 23)… Il doit faire face à l’énigme d’une soucoupe volante (n°19), il déjoue un attentat contre New-York (n°20 et 21)… C’est un héros invincible, comme tous ceux de cette époque qui s’adressait à des enfants en quête d’évasion.

Dans une aventure en deux parties joliment dessinée par Raoul Auger (n°25 et 26), il accompagne un savant et sa secrétaire dans une exploration sous-marine et découvre avec eux le royaume des anciens Atlantes.

Trois épisodes de la fin (n°34 à 36) se situent en 1944 et réécrivent l’histoire : Hitler ne s’est pas suicidé dans son bunker ! Le corps qui a été retrouvé et incinéré est celui d’un autre homme dont le visage a été défiguré par un coup de feu. Réfugié dans une base secrète construite par Goebbels aux confins du Pôle Sud, Hitler prépare sa revanche. Tom’X parviendra à modifier la trajectoire de la fusée lancée par les nazis et à la faire exploser sur leur repaire.

Le n°37, sous une belle couverture illustrée par Robert Meyer dans le style de ses RADAR, voit Tom’X affronter un robot revêtu d’une peau de singe.

Le dernier numéro, dessiné au lavis dans un style différent, semble être la traduction d’une bande dessinée italienne sans rapport avec notre héros : Tom’X ( ?) rejoint deux savants qui explorent l’Himalaya à bord d’un engin sphérique de leur fabrication. Alors qu’il s’approchent d’un monastère tibétain, les trois hommes sont capturés par d’étranges guerriers vêtus de cottes de maille aux ordres d’un « Grand Maître ». Vaincu, celui-ci choisit de détruire son antre, dans une fin visiblement tronquée par manque de place.

Le Cador
Passé en bande complémentaire dans les numéros 19 à 25, ce héros avait tout d’abord été annoncé (au n°9 de TOM’X) sous forme d’une nouvelle publication. La couverture prévue pour ce numéro 1 était très certainement le grand dessin placé en tête du premier épisode et que nous reproduisons.

D’un intérêt moyen, la série fut interrompue rapidement. Ajoutons que mettre en scène un gangster évadé de Sing-Sing n’était peut-être pas un choix très judicieux et que, de toute façon, le personnage n’aurait pas résisté face à la loi sur les Publications destinées à la Jeunesse, votée en 1949.

La caravane héroïque
Cette adaptation du film de la Warner Bros avec Errol Flynn marque les débuts de Félix Molinari dans la bande dessinée. Nous sommes en octobre 1947 et le jeune Félix fêtera ses 17 ans le mois suivant !
Notons que les 4 premières planches de ce récit n’existent que sous forme d’une feuille volante insérée dans le fascicule ! (nous avons reproduit ces petites raretés).

Les numéros spéciaux
La collection de TOM’X est entrecoupée de six numéros spéciaux présentés avec un format et un contenu totalement différents : ils adaptent des films avec une première page dessinée en couleurs et les sept suivantes constituées de photos noir et blanc du film avec mise en bulles. On a ainsi :
L’Aigle des Mers (avec Errol Flynn) : n°7 et 9
Le Cavalier Miracle (avec Tom Mix) : n°11, 13 et 15
Les cuistots de Sa Majesté (avec Laurel et Hardy) : n°18

- -

 

Les photos de Tom’X
Les éditions du Siècle proposaient à la vente cinq « photos dédicacées de Tom’X ». D’après leurs reproductions, il s’agirait de dessins (photos repeintes ?) réalisés par Robert Bagage. Le personnage de Tom’X y apparaît en cow-boy masqué.

Le véritable Tom Mix
Tom Mix (1880-1940) était un acteur américain, connu pour ses nombreux westerns, la plupart tournés en muet. Il était également réalisateur et scénariste. Son dernier film est un serial en 15 épisodes, sorti en 1935 : The Miracle Rider. Il a été raconté en photos dans trois numéros spéciaux de TOM’X (voir plus haut).
 

-

 

BIBLIOGRAPHIE

N°1 (5.10.1946) : couverture Robert Bagage (signé Robba)  
Tom’X : Panique à Bikini ! – 10,3 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Note : l’auteur a décoré le bas de la planche 6 avec les lettres de son nom !

N°2 (5.11.1946) : couverture Robert Bagage (signé Robba)  
Tom’X contre la Vénus de Tarawa – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)

N°3 (10.12.1946) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le bœuf musqué – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Un reportage sensationnel – Nouvelle non créditée avec une illustration de Robert Bagage (signé Robba) [feuille volante]

N°4 (10.1.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le tueur étincelant – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Ce numéro annonce en dernière page : « Bientôt vous trouverez les aventures de RADAR et de TOM’X réunies en un magnifique hebdomadaire pour la jeunesse » [projet non réalisé]

N°5 (10.2.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : L’écran diabolique – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Ce numéro annonce en dernière page : « Bientôt le seul magazine pour hommes : VERT GALANT » [non paru à notre connaissance]

N°6 (10.3.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le piton infernal – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)

N°7 (20.3.1947) :
L’Aigle des Mers (avec Errol Flynn) – 1 pl. dessinée par Robba + 7 pl. du film racontées en photos (début)

N°8 (10.4.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le Dragon Bleu – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)

N°9 (20.4.1947) :
L’Aigle des Mers (avec Errol Flynn) – 1 pl. dessinée par Robba + 7 pl. du film racontées en photos (fin)
Annonce dans ce numéro d’une nouvelle publication : LES EXPLOITS VÉCUS DE CADOR [projet non réalisé : la série paraîtra finalement en bande complémentaire dans TOM’X]

N°10 (10.5.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X contre « les 13 Cagoules » – 10 pl. (Robert Bagage – non signé)

N°11 (20.5.1947) :
Tom’X : Le Cavalier Miracle (ép. 1 : L’Oiseau de Feu) –1 pl. dessinée par Robba + 7 pl. du film racontées en photos (début)

N°12 (10.6.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : La pagode sanglante – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)

N°13 (20.6.1947) :
Tom’X : Le Cavalier Miracle (ép. 2 : Le chalet) –1 pl. dessinée par Robba + 7 pl. du film racontées en photos (suite)

N°14 (15.7.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Les ravageurs des mers australes – 10 pl. (Robert Bagage – signé Robba)

N°15 (20.7.1947) :
Tom’X : Le Cavalier Miracle (ép. 3 : La fin du tyran) –1 pl. dessinée par Robba + 7 pl. du film racontées en photos (fin)

N°16 (15.8.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Sang et ivoire – 10,6 pl. (Robert Bagage + B. Meillor ? – signé Robba)

N°17 (10.9.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le fantôme des pyramides – 10,6 pl. (Robert Bagage + B. Meillor ? – non signé)
La Terreur des Andes : début d’un roman d’Yves Dermèze [feuille volante]

N°18 (20.9.1947) :
Laurel et Hardy : Les cuistots de Sa Majesté – 1 pl. dessinée par Emmanuel Cocard + 7 pl. du film racontées en photos

N°19 (10.10.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le Zéro de la mort – 9 pl. (Robert Bagage + B. Meillor ? – non signé)
Le Cador : Panique à Sing-Sing (début) – 2 pl. (signé B. Meillor)
La caravane héroïque (début) – 1 pl. Adaptation du film de la Warner Bros par Félix Molinari (signé F. Molin’s) [feuille volante recto]
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze [feuille volante verso]

N°20 (25.10.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : New-York va sauter – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Le Cador (suite) – 2 pl. (signé B. Meillor)
La caravane héroïque (suite) – 1 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s) [feuille volante recto]
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze [feuille volante verso]

N°21 (10.11.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le Cercle Rouge – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Le Cador (suite) – 2 pl. (signé B. Meillor)
La caravane héroïque (suite) – 1 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s) [feuille volante recto]
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze [feuille volante verso]

N°22 (25.11.1947) : couverture Robert Bagage (signé)
Tom’X : Le secret de la Sierra – 9 pl. (Robert Bagage – non signé)
Le Cador (suite) – 2 pl. (signé B. Meillor)
La caravane héroïque (suite) – 1 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s) [feuille volante recto]
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze [feuille volante verso]

N°23 (10.12.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : L’héritière du Soleil – 9 pl. (Robert Bagage – non signé)
Le Cador (suite) – 3 pl. (signé B. Meillor)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Félix Molinari)
La caravane héroïque (suite) – 2 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s)

N°24 (25.12.1947) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : La citadelle de l’abime – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Félix Molinari)
Le Cador (suite) – 2 pl. (signé B. Meillor)
La caravane héroïque (suite) – 2 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s)

N°25 (10.1.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : La terreur des Atlantes – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Félix Molinari)
Le Cador (suite) – 2 pl. (signé B. Meillor) [interrompu]
La caravane héroïque (fin) – 2 pl. (Félix Molinari – signé F. Molin’s)

N°26 (25.1.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Les gladiateurs de l’océan – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Félix Molinari)

N°27 (10.2.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : L’énigme de Mysore – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Robba)

N°28 (25.2.1948) : couverture Robert Bagage (non signé)
Tom’X : Le marécage des morts vivants – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Robba)

N°29 (10.3.1948) : couverture Robert Meyer (signé Bob V. Vinell)
Tom’X : Document secret – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Robba ?)

N°30 (25.3.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le gang du Castor – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Robba)

N°31 (10.4.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : La fusée des neiges – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze (illustration de Félix Molinari)

N°32 (25.4.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le masque de soie – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze

N°33 (10.5.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba) [couverture inversée]
Tom’X : La ronde infernale – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Tom’X magazine – 1 page illustrée par Robert Meyer

N°34 (25.5.1948) : couverture Robert Meyer (signé Bob Meyer)
Tom’X : Panique sur la banquise – 9  pl. (Robert Bagage ?)
Tom’X magazine – 1 page illustrée par Robert Meyer

N°35 (10.6.1948) : couverture Robert Meyer (signé Bob Meyer)
Tom’X contre Hitler – 9 pl. (Robert Bagage ?)
La Terreur des Andes : suite du roman d’Yves Dermèze [interrompu]

N°36 (25.6.1948) : couverture Robert Meyer (signé Bob Meyer)
Tom’X : Victoire sur les « SS » – 9 pl. (Robert Bagage – signé Robba)
Tom’X magazine – 1 page illustrée par Robert Meyer

N°37 (15.7.1948) : couverture Robert Meyer (signé Bob Meyer)
Tom’X : La griffe du vautour – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)

N°38 (15.8.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le cheik rouge – 10 pl. (Raoul Auger – signé Ariel)

N°39 (15.9.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)
Tom’X : Le crabe des neiges – 10,3 pl. (récit au lavis sans doute d’origine italienne)
[cesse avec ce numéro en annonçant YOUPI]

 

RELIURE ÉDITEUR

Il existe une reliure regroupant les 13 premiers numéros en format à l’italienne :
1 à 6, 8, 10, 12, 14, 16, 17, 19