Encyclopédies Thomassian

Nous écrire Mise à jour du 20 avril
   

 

 

GARRY 1re formule : N°1 (20.2.1948) – N°22 (15.11.1949)

Titre exact
1 à 4 : SERGENT GARRY
5 à 9 + 11 : Targa présente SERGENT GARRY
10 et 12 : Youpi présente SERGENT GARRY
13 : Jeune Gars présente SERGENT GARRY
14 à 22 : GARRY

Mensuel
12 pages format 24 x 32
Titre jaune sur fond rouge
Remplace RADAR
E.D.S. (Éditions du Siècle), 8 rue de Brest (Lyon)
Un dossier GARRY a été publié dans HOP ! n°32 (9.1983)

 

 

ENCARTS

Le numéro 4 contient un feuillet format 10 x 16, de couleur verte, annonçant le Club Targa et un concours.
Le numéro 12 contient un feuillet-annonce de ACCROCHE CŒUR, publication parue le mois suivant.

 

COUVERTURES

1 à 16 : Robert Bagage
17 à 22 : Félix Molinari

 

SOMMAIRE

Chaque numéro est essentiellement constitué d’un récit de Garry :
7 août 1942, six heures du matin : les forces américaines  débarquent à Guadalcanal et  aussitôt la bataille fait rage : le sergent Garry et ses hommes se battent contre des « Jap » dépeints comme des fanatiques (et cela va durer… quarante ans !). Les pertes sont lourdes malgré les nombreux actes de bravoure de Garry. C’est ainsi qu’il n’hésite pas à sauter sur le fuselage d’un appareil japonais en train de décoller,  éjecte le pilote et prend les commandes ! (n°1 et 2).
À peine le mitsubischi ramené dans son propre camp, Garry est chargé d’une dangereuse mission : traverser les lignes ennemies car un avion transportant d’importants documents s’est échoué dans la jungle. Capturés, Garry et ses hommes subissent d’horribles tortures. Mais Garry s’échappe et permet aux troupes alliées de prendre pied sur Guadalcanal (n°3).
Et toutes ces péripéties n’ont duré que 3 numéros ! Les aventures s’enchaînent sans temps mort :
Le général MacArthur en personne convoque Garry et l’envoie au cœur de la jungle, en Nouvelle-Guinée pour neutraliser des têtes de pont japonaises (n°4 à 6).
Le quartier général allié a décidé de mettre hors d’état de nuire une base secrète de sous-marins japonais. Garry et ses hommes parviennent à découvrir son emplacement et la font exploser (n°7 et 8).
En Nouvelle-Guinée, deux groupes sont encerclés de toutes parts. Aidé par une équipe de parachutistes, Garry tente une percée (n°9 et 10).
Les Japonais ont mis en chantier un sous-marin de poche combiné avec un V.2, une arme qui leur donnerait la main-mise sur le Pacifique. C’est le lieutenant William Russell, proche ami de Garry, qui est chargé de transporter ce document. Mais son avion est atteint et il est capturé. Garry déserte son cantonnement pour le délivrer. Tous deux s’enfuient sur un Nakajima qui est abattu par un porte-avion américain (n°11 à 14).
Transféré aux États-Unis, Garry est condamné par un tribunal militaire. On lui propose alors une nouvelle personnalité et il devient Mac Tiger. Sa mission secrète est d’empêcher un convoi d’eau lourde d’arriver à destination de l’Allemagne (n°15 et 16).
À nouveau convoqué par MacArthur, Garry doit empêcher la reconstruction d’un pont avec l’aide d’une poignée d’hommes (n°17 et 18).
Garry s’ennuie en permission et c’est lui qui demande une nouvelle mission ! Il fait partie d’une formation de B-9 chargés de bombarder la ville de Hambourg (n°19).
Les lignes américaines sont attaquées par des Kesshïtai, soldats japonais décidés à se sucider au combat (n°20).
Après de furieux combats, l’atoll de Tarawa est reconquis par les troupes américaines (n°21).
Une escadrille de bombardiers B-9 est attaquée par des Zéros japonais. Contraint de sauter en parachute, Garry réussit à s’emparer d’un sous-marin ennemi et y  embarquer ses deux compagnons (n°22).

Les dessins de Félix Molinari (qui signe au début Félix Molin’s) sont clairement inspirés de Milton Caniff, auteur de la célèbre série Terry et les pirates. Ils témoignent d’un talent précoce : Molinari étant né en novembre 1930, il avait 17 ans et trois mois  à l’époque du premier numéro de GARRY !
Note : pour la petite histoire, signalons qu’un épisode de Terry avait été traduit dans l’hebdomadaire DONALD entre mars et septembre 1947 (donc un an avant Garry) sous le nom de Barry ! Inutile de chercher plus loin l’origine typographique de Garry

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Les dates précises n’apparaissent qu’au n°9.

N°0 : feuillet-annonce

N°1 (20.2.1948) : couverture Robert Bagage 
L’enfer de Guadalcanal – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°2 (20.3.1948) : couverture Robert Bagage  (signé Robba) 
Les troglodytes de la mort – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°3 (20.4.1948) : couverture Robert Bagage  (signé Robba)             
Fusillés à l’aube – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°4 (20.5.1948) : couverture Robert Bagage  (signé Robba)             
La montagne des Diables Verts – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°5 (20.6.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                   
L’embuscade – 10,75 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°6 (15.7.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                          
Un contre cent – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°7 (20.8.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)              
Mission spéciale – 11 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molin’s)

N°8 (20.9.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                          
Les requins du Pacifique – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°9 (20.10.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
Le fou de Madang – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°10 (15.11.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                                  
La ruée fantastique – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°11 (15.12.1948) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                                  
La clé du Pacifique – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°12 (20.1.1949) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
Le labyrinthe chinois – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°13 (20.2.1949) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
L’héroïque sacrifice – 10,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)

N°14 (20.3.1949) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
Les naufragés de l’espérance – 10 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)
Roman : Vers l’ouest (début)

N°15 (20.4.1949) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
Dans les griffes du Dragon – 9,75 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)
Roman : Vers l’ouest (suite)

N°16 (20.5.1949) : couverture Robert Bagage (signé Robba)                        
L’agent secret  – 9,75 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinar)
Roman : Vers l’ouest (suite) – interrompu

N°17 (20.6.1949) : couverture Félix Molinari (signé) 
Le pont du diable – 9,75 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)

N°18 (15.7.1949) : couverture Félix Molinari (signé) 
L’odyssée du S-28 – 9,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)

N°19 (15.8.1949) : couverture Félix Molinari (signé) 
Week-end sur Hambourg – 9,5 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)

N°20 (15.9.1949) : couverture Félix Molinari (signé) 
La vallée du massacre – 9,75 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)
Annonce de SUPER BOY n°1

N°21 (15.10.1949) : couverture Félix Molinari (signé)           
Tarawa la sanglante – 10 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)

N°22 (15.11.1949) : couverture Félix Molinari (signé)           
L’escadrille de l’oubli  – 10 pl. (Félix Molinari – signé Félix Molinari)

Rééditions 
Les 22 épisodes de Garry ont été réédités dans GARRY PACIFIQUE puis une nouvelle fois dans GARRY Hors-Série (voir ces titres).

La suite 
Le n°23 n’existe que sous forme d’un numéro Spécial Noël (voir GARRY SPÉCIAL). La suite passe donc dans le n°24 (voir GARRY deuxième formule).

 

 

 

RELIURES ÉDITEUR

Il existe plusieurs reliures éditeur mélangeant des GARRY et des TARGA (+ parfois des YOUPI), permettant de reconstituer les 14 premiers numéros de GARRY. Les n°15 à 22 font partie d’une reliure GARRY spécifique (voir le B.D.M. pour le détail).