Encyclopédies Thomassian

Nous écrire Mise à jour du 1er septembre

 

 

SCOTLAND YARD

N°1 (1.3.1968) – N°31 (1.9.1970)

Bimensuel/68 pages
Format 13 x 18 (dos rond)

COUVERTURES

Les 23 premières couvertures reprennent les anglaises et sont majoritairement (toutes ?) dessinées par Fernando Fernández.
Les n°24 à 31 sont des créations Impéria.
La couverture prévue pour le n°32 a été utilisée (inversée) pour MAXI n°63 (elle est de Carlos Prunés)

 

4e DE COUVERTURE

Photo non créditée

 

PUBLICITÉ

 

SOMMAIRE

Scotland Yard est une série en 24 épisodes (chacun de 64 pl.) réalisée par des auteurs espagnols pour le compte de l’agence Intergraph. Les droits ont été cédés en Angleterre à Famepress et en France à Impéria : voir la reproduction du courrier que cette agence nous avait adressé en mai 1993.
Note : Robert Febvre, directeur de l’agence Intergraph, avait tenté une version espagnole de SCOTLAND YARD sous couvert d’une maison d’éditions qu’il avait créée (Publicaciones Plan).

Les scénarios sont de Miguel María Astrain et les dessinateurs sont des Espagnols dont la liste nous a été communiquée par l’agence Intergraph (voir documents).

Les éditions Impéria ont utilisé les numéros 2 à 24 (le numéro 1 n’a pas été traduit : An Innocent Crook) puis elles ont prolongé la série par des récits inédits réalisés par leur équipe espagnole (SCOTLAND YARD n°24 à 31).

Chaque numéro est formé d’une histoire policière complète, tirée des archives de Scotland-Yard et présentée par le sergent Mac Nab.
Une série aux scénarios intéressants mais le graphisme n’est pas vraiment à la hauteur. Par contre, il faut souligner les belles couvertures.


BIBLIOGRAPHIE

N°1 (1.3.1968) : couverture Fernando Fernández (signature effacée – f)
Trop de suspects… – 60 pl. (n°8 : The Counterfeiters) – Crespo

 

 

N°2 (1.4.1968) : couverture Fernando Fernández  (signature effacée - f)
Le chat – 57 pl. (n°10 : The Cat) – Jesús Flores

 

 

N°3 (1.5.1968) : couverture Fernando Fernández (signature effacée – f)
La patte de mouche – 57 pl. (n°5 : The Fly’s Paw) – Crespo
Jim Sten : L’eau et le fer – 4 pl. Réédition (incomplète) d’un récit de Rex Royal (Commando One) paru dans GARRY n°155 sous le titre : Face aux panzers (dessins de Ferdinando Tacconi)

 

 

N°4 (1.6.1968) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
La clé perdue – 57 pl. (n°7 : The Missing Key) – Jesús Flores
Jim Sten : Expérience personnelle – 5 pl. Réédition d’un récit de Rex Royal (Commando One) paru dans GARRY n°156 sous le titre : Monte Cassino (dessins d’Antonio Canale)

 

 

N°5 (1.7.1968) : couverture Fernando Fernández ?
Le prix du silence – 60 pl. (n°11 : Dancer in Difficulty) – Crespo

 

 

N°6 (1.8.1968) : couverture Fernando Fernández
Esprit es-tu là ? – 60 pl. (n°14 : The Photographed Ghost) – Daniel

 

 

N°7 (1.9.1968) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
Le cheval drogué – 60 pl. (n°3 : The Nobbler) – Crespo

 

 

N°8 (1.10.1968) : couverture Fernando Fernández ? (signature effacée – f ?)
Momies vivantes – 60 pl. (n°6 : Living Mummy) – Sebastián Velasco

 

 

N°9 (1.11.1968) : couverture Fernando Fernández ?
Meurtre… sans victime – 60 pl. (n°12 : Murder but no Corpse) – Jesús Flores

 

 

N°10 (1.12.1968) : couverture Fernando Fernández  (signature effacée )
Pleine Lune – 61 pl. (n°16 : Death and the Moon) – Crespo

 

 

N°11 (1.1.1969) : couverture Fernando Fernández ?
Les corrompus – 61 pl. (n°9 : The Frightened Footballer) – Sebastián Velasco

 

 

N°12 (1.2.1969) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
L’heure du thé – 61 pl. (n°20 : The Bitter Brew) – Jesús Flores

 

 

N°13 (1.3.1969) : couverture Fernando Fernández ?
Les 5 nains – 60 pl. (n°13 : The Animator) – Sebastián Velasco

 

 

N°14 (1.4.1969) : couverture Fernando Fernández
Le clown triste – 60 pl. (n°18 : Sad Clown) – Daniel

 

 

N°15 (1.5.1969) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
Le chevalier noir – 60 pl. (n°2 : The Black Knight) – Martinez

 

 

N°16 (1.6.1969) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
Poker d’as – 60 pl. (n°4 : A Case of 5 Cards) – Francisco Cueto

 

 

N°17 (1.7.1969) : couverture Fernando Fernández (signature effacée)
Le château des damnés – 61 pl. (n°22 : Castle of the Damned) – Sebastián Velasco

 

 

N°18 (1.8.1969) : couverture Fernando Fernández – signée
L’ambitieuse sirène – 61 pl. (n°17 : The Ambitious Mermaid) – Jesús Flores

 

 

N°19 (1.9.1969) : couverture Fernando Fernández – signée
L’espion atomiste – 61 pl. (n°21 : The Atom Spy) – Elisa

 

 

N°20 (1.10.1969) : couverture Fernando Fernández ?
Les épouvantables – 60 pl. (n°24 : The Vampire) – Sebastián Velasco

 

 

N°21 (1.11.1969) : couverture Fernando Fernández ?
Assurance tous risques – 61 pl. (n°19 : Insurance for a Crime) – Sebastián Velasco

 

 

N°22 (1.12.1969) : couverture Fernando Fernández ?
Le solitaire – 61 pl. (n°23 : Ghost Squad) – Francisco Jou

 

 

N°23 (1.1.1970) : couverture Fernando Fernández  (signature effacée)
Un doigt de vérité – 61 pl. (n°15 : Shortfinger) – Jesús Flores

 

 

À partir du numéro 24, les éditions Impéria prolongent la série par deux dessinateurs de leur studio espagnol : José María Ortiz (O.Z.99) et Luis Collado Coch (C.C.56). Les scénaristes sont :
OR-A : Ramón Ortiga
HE-S : Ramón Hervás
MO-L : Molina

N°24 (1.2.1970) : couverture Impéria (José María Ortiz ?)
L’alibi parfait – 60 pl. (OR-A/O.Z.99 : José María Ortiz)

 

 

N°25 (1.3.1970) : couverture Impéria (Garcia)
Trop d’ennemis ! – 60 pl. (OR-A/O.Z.99 : José María Ortiz)

 

 

N°26 (1.4.1970) : couverture Impéria
Les risques de l’anonymat – 60 pl. (OR-A/C.C.56 : Luis Collado Coch)

 

 

N°27 (1.5.1970) : couverture Impéria (Garcia)
Farces et attrapes – 60 pl. (HE-S/O.Z.99 : José María Ortiz)

 

 

N°28 (1.6.1970) : couverture Impéria (Garcia)
Station-pirate – 60 pl. (HE-S/C.C.56 : Luis Collado Coch)

 

 

N°29 (1.7.1970) : couverture Impéria (Garcia)
Oiseau… Vole ! – 60 pl. (HE-S/O.Z.99 : José María Ortiz)

 

 

N°30 (1.8.1970) : couverture Impéria (Rafael Cortiella ?)
À chacun sa méthode – 60 pl. (HE-S/O.Z.99 : José María Ortiz)

 

 

N°31 (1.9.1970) : couverture Impéria (Garcia)
Alibi posthume – 60 pl. (MO-L/C.C.56 : Luis Collado Coch)
Note : le numéro suivant était annoncé mais il n’est pas paru.

 

COMPLÉMENTS

Les 8 récits Impéria ont été réédités dans SUPER-BOY, mais parfois de manière tronquée :
SUPER BOY n°332 (1.5.1977) : L’alibi parfait – 56 pl. (réédition du n°24)
SUPER BOY n°333 (1.6.1977) : Trop d’ennemis ! – 60 pl. (réédition du n°25)
SUPER BOY n°334 (1.7.1977) : Les risques de l’anonymat – 59 pl. (réédition du n°26)
SUPER BOY n°335 (1.8.1977) : Farces et attrapes – 56 pl. (réédition du n°27)
SUPER BOY n°336 (1.9.1977) : Station-pirate – 59 pl. (réédition du n°28)
SUPER BOY n°337 (1.10.1977) : Oiseau… Vole ! – 60 pl. (réédition du n°29)
SUPER BOY n°339 (1.12.1977) : À chacun sa méthode – 60 pl. (réédition du n°30)
SUPER BOY n°340 (1.1.1978) : Alibi posthume – 59 pl. (réédition du n°31)

 

 

RELIURES ÉDITEUR

Elles sont toutes à dos décoré, avec des couvertures inédites :
N°1 : 1 à 8 – couverture ? (signature à décrypter)
N°2 : 9 à 16 – couverture ?
N°3 : 17 à 24 – couverture Fernando Fernández ?
N°4 : 25 à 31 – couverture Impéria (Garcia)


 

SOURCES ET DOCUMENTS

Courrier envoyé par Robert Febvre (Agence Intergraph)
Note : nous avons inversé les crédits des numéros 2 et 5, visiblement erronés (ils correspondent aux numéros 10 et 11 dans la version originale).